Uncategorized

Cultiver des fraises en quelques étapes simples

Les fraises sont un délicieux fruit d’été facile à cultiver. En choisissant la bonne variété et en suivant quelques conseils de plantation, vous pourrez bientôt déguster vos délices sucrés.

Cultiver des fraises en quelques étapes simples

Si vous disposez d’un petit racoin de terre, pourquoi ne pas vous lancer dans la culture d’un fraisier? Voici comment faire.

Choisir la bonne variété

Il existe deux variétés principales de fraises : la fraise de juin et la fraise à jours neutres. Les variétés cultivées aux alentours du mois de juin sont les baies traditionnelles qui mûrissent toutes d’un coup durant le mois de juin, quand les heures du jour sont les plus longues. Les variétés à jour neutre mûrissent en continu au cours de l’été, donnant des fruits plus petits mais permettant des récoltes répétées de juin jusqu’au retour du temps froid.

Le choix entre ces deux variétés dépendra de l’usage que vous comptez faire des fraises. Si vous aimez faire des confitures et des conserves, la fraise de juin vous garantira une grosse récolte que vous devrez exploiter une seule fois. Si vous souhaitez avoir des fraises à consommer sous forme de fruit, les variétés à jours neutres vous fourniront des fruits tout au long de l’été sans trop vous préoccuper du calendrier.

Les jardiniers canadiens devront choisir également des variétés résistantes au froid. Les fraises Earliglow, Catskill et Northeaster sont d’excellentes variétés de juin, tandis que la Seascape et la Tribute sont un bon choix pour des fraises à jours neutres.

La plantation

Les fraises ont besoin d’au moins six heures de soleil par jour et d’un sol qui soit bien drainé. Elles ont des racines peu profondes, ainsi donc le sol ne devra être creusé et labouré avec du compost qu’à une profondeur de 20 centimètres. Une couche superficielle de compost servira de paillis riche en nutriments afin de garder les racines au frais pendant que les plantes s’enracinent.

Il est préférable de planter les fraises durant les journées printanières peu ensoleillées afin d’amenuiser le choc suite à la transplantation. Posez les plantes en rangées séparées d’un mètre et espacées de 50 centimètres entres elles. Même si cela peut vous paraître trop spacieux, les fraisiers vont se répandre entre les espaces vides et produire de nouvelles plantes (et donc plus de fraises) lors des saisons à venir.

Lors de la plantation, n’oubliez pas de tenir la couronne du plant à la bonne hauteur. Vous devriez placer des emballages en papier en haut des racines au-dessus de la surface mais les racines elles-mêmes ne devraient jamais être exposées. Arrosez abondamment les plantes et créez un paillis avec du compost.

Entretien en continu

Lors de la première floraison, il est nécessaire de couper les petites fleurs blanches pour permettre à la plante de développer un fort système radiculaire capable de nourrir les fruits. Pour les variétés de juin, cela signifie devoir couper toutes les fleurs durant la première année. Pour les variétés à jours neutres, coupez toutes les fleurs jusqu’au 10 Juillet ; après cela, vous pouvez laisser les fleurs se faire polliniser et se transformer en baies.

Avant de cueillir les fraises, attendez qu’elles soient parfaitement rouges et ne comportent pas de taches blanches ou roses sur la partie inférieure. Tenez la tige d’une main tout en tirant la fraise avec l’autre pour éviter de déraciner la plante toute entière.

Suites aux grandes gelées d’hiver, recouvrez les fraisières d’une couche de 15 à 20 centimètres de paille. Si vous vivez dans une zone très ventée, vous devriez protéger les plantes en posant un filet anti-oiseaux autour du périmètre avec des piquets de jardin. Vous pourrez même réutiliser ce filet au printemps pour protéger vos fraises fraîches des oiseaux voraces.

Articles populaires

To Top