Uncategorized

Apprenez les rudiments de plantation d’un jardin pluvial

Un jardin pluvial est une zone plantée qui recueille l’eau de ruissellement provenant d’une toiture ou d’une zone pavée et qui la retient jusqu’à ce qu’elle percole dans la nappe phréatique ou s’évapore dans l’air au travers des plantes. Nous allons passer en revue les avantages et les méthodes pour créer votre propre jardin pluvial.

Apprenez les rudiments de plantation d'un jardin pluvial

Suivez les conseils de jardin pluvial suivants

  • En détournant l’eau des égouts pluviaux et des fossés de drainage, davantage de pluie est renvoyée dans les eaux souterraines et les contaminants sont filtrés par la terre, plutôt que d’être vidés dans les rivières.
  • Un jardin pluvial ne devrait pas contenir d’eau stagnante, sauf après une forte précipitation de pluie. Même après de fortes pluies, l’eau devrait avoir disparue en moins de 48 heures.
  • La taille d’un jardin pluvial est déterminée par le débit de drainage du sol et la zone de capture de la pluie. Les sols sableux qui drainent librement sont idéaux, mais la plupart des autres types de sols (à l’exception des sols argileux lourds) conviennent.
  • Si le débit de drainage est lent, il faut peut-être creuser le sol et mettre une couche de matière de drainage grossière au fond. Testez la perméabilité en creusant un petit trou, en le remplissant avec de l’eau, et en observant le temps qu’il met pour l’écouler.

Choisissez le bon endroit

  • Installez le jardin en plein soleil et à au moins quatre mètres (13 pieds) de la maison pour éviter tout risque de dommages aux fondations.
  • Si le terrain est en pente, il peut être nécessaire de construire une berme sur le côté en pente pour retenir l’eau. Assurez-vous également qu’il n’y ait aucune chance d’inondation sur les propriétés voisines après de très fortes pluies.
  • Une rallonge vers un tuyau de descente pluviale peut conduire l’eau du toit vers un jardin de pluie, ou vous pouvez installer un conduit souterrain pour emmener l’eau vers le jardin à partir de la descente.
  • Si vous utilisez une rallonge hors-sol, elle doit se dévider sur un tas de pierres ou une dalle de béton pour empêcher l’érosion du sol.

Utilisez les plantes appropriées

  • La majeure partie de l’eau d’un jardin pluvial s’évapore dans les airs par les plantes qui y poussent. Il s’agit généralement de plantes indigènes qui sont capables de résister à des inondations périodiques et des périodes de sécheresse occasionnelles pendant l’été.
  • Le jardin pluvial devient alors l’abri idéal pour de nombreux insectes. Cependant, on compte moins de types de plantes cultivées que pour un jardin de fleurs sauvages et on retrouvera souvent certaines plantes ligneuses dont le système racinaire profond permet d’ouvrir des voies dans le sous-sol pour permettre à l’eau de ruisseler.
  • Contrairement à un jardin de fleurs sauvages, les plantes d’un jardin pluvial ne poussent pas à partir de graines semées sur le site. Ce sont plutôt de jeunes plants cultivés en pépinière. Le coût initial est plus important, mais le jardin arrivera à maturité plus tôt.
  • Il faudra arroser les transplantations durant leur premier été quand la pluie ne sera pas suffisante. Les années suivantes, les plantes devraient être bien établies et en mesure de se développer sans eau supplémentaire, sauf en cas de périodes de sécheresse prolongées.

Les avantages d’un jardin pluvial sont nombreux, et ils peuvent être une belle addition luxuriante à votre maison. Utilisez ce guide pour choisir les bonnes plantes et le bon emplacement pour profiter du jardin pluvial le plus dynamique et le plus résistant des alentours.

Articles populaires

To Top