Uncategorized

Plantes annuelles faciles d’entretien : la Belle-aux-cheveux-dénoués

La Belle-aux-cheveux-dénoués, aussi appelée nigelle, fait figure d’artiste dans un jardin et elle y travaille dur. Elle était populaire à l’époque victorienne et mérite plus d’attention dans les jardins modernes. Voici quelques conseils pour la cultiver.

Plantes annuelles faciles d'entretien : la Belle-aux-cheveux-dénoués

Planter des Belles-aux-cheveux-dénoués

Au-delà du peu d’entretien qu’elle nécessite, la Belle-aux-cheveux-dénoués produit certaines des fleurs les plus complexes et les plus belles du royaume floral.

  • Ses fleurs blanches, bleues ou roses émergent d’un léger nuage de feuilles pareilles à la dentelle de la fougère. Ce n’est pas tant sa couleur que sa configuration, unique en son genre, qui fait l’incroyable qualité de cette plante.
  • Ses pétales pointus sont disposés comme ceux de la centaurée. Chaque fleur, d’une largeur de 2,5 centimètres (un pouce) possède une houppe dont les nombreuses extrémités en pointe rappellent le chapeau du bouffon et mettent en valeur le centre.
  • Sous les pétales se trouve un col élisabéthain de sépales verts.
  • Les fleurs que vous n’aurez pas coupées l’été pour en faire des bouquets, une fois arrivées à maturité, se seront transformées en cosses ressemblant à de petits poissons-globes épineux et gonflés.
  • Elles sèchent seules, ce qui est très pratique pour les compositions de fleurs séchées.
  • Malgré tous les petits plaisirs qu’elle procure, la Belle-aux-cheveux-dénoués est une fleur qui n’est guère solitaire. Elle sera ravissante dans un massif de cinq plantes ou plus dont il faudra venir apprécier les couleurs lorsqu’il aura atteint son paroxysme.
  • Gardez à l’esprit que la Belle-aux-cheveux-dénoués repart aussi vite qu’elle est venue. Elle peut germer, fleurir et monter en graine en seulement huit semaines.
  • Plusieurs semis successifs seront nécessaires pour un tableau durable. La Belle-aux-cheveux-dénoués est ainsi la partenaire idéale des coquelicots annuels dont la vie est tout aussi courte.
  • La bonne vieille Belle-aux-cheveux-dénoués est plutôt séduisante, mais ses nouvelles variétés le sont encore plus.
  • La très prisée « Miss Jekyll » possède des fleurs semi-doubles qui scintillent dans de brillants tons bleus ciel ainsi que des fleurs d’un blanc nacré dont les tiges, relativement ramassées, mesurent 60 centimètres (25 pouces).
  • La variété de« Persian Jewels » (« bijoux persans ») élargit la gamme aux couleurs rose, lavande, violet et carmin.

Augmenter la luxuriance de la plante

La Belle-aux-cheveux-dénoués préfère être semée directement dans le jardin où vous souhaitez la cultiver.

  • Préparez le sol en y incorporant une généreuse quantité de mousse de tourbe, de compost ou d’humus pour donner au sol une texture aérienne.
  • Dispersez les graines dans un endroit ensoleillé.
  • Arrosez légèrement et fréquemment jusqu’à ce que les plantules apparaissent et veillez à maintenir l’écart entre chaque plant à 20 centimètres (huit pouces).
  • Très souvent, lorsque ces plantes ont déjà été cultivées une première fois, elles se reproduisent d’elles-mêmes, disséminant des graines qui germent et poussent sans effort l’été suivant.
  • Espacez-les de 15 à 20 centimètres (six à huit pouces) et profitez du spectacle.
  • Pour que les fleurs séchées de vos futures compositions durent à jamais, attendez que les cosses se fragilisent puis coupez les tiges des fleurs aussi bas que possible.
  • Liez plusieurs tiges avec une bande de caoutchouc et pendez les bouquets à l’envers dans un endroit sec, sombre et bien aéré. Les cosses séchées durent des années.

Bien qu’elle puisse ne pas être la star de votre jardin, la Belle-aux-cheveux-dénoués sera ravissante en massif ou en compagnie d’autres coquelicots annuels. Elle est un classique intemporel et un choix excellent pour agrémenter vos jardins.

Articles populaires

To Top