Uncategorized

Quelques conseils d’experts pour faire pousser des prunes et des quetsches

Les prunes et les quetsches possèdent de nombreux bienfaits pour votre santé. Gardez-en à portée de main en faisant pousser votre propre arbre et en suivant ces conseils.

Quelques conseils d'experts pour faire pousser des prunes et des quetsches

Ce qu’il faut savoir sur les prunes et les quetsches

  • En général, les prunes sont consommées fraîches ou elles sont utilisées pour la mise en conserve, la cuisine, ou les confitures et les gelées.
  • Les quetsches sont petites et acidulées.
  • Les pruneaux sont des prunes avec une teneur en sucre suffisamment élevée pour être séchés sans fermenter autour du noyau.
  • Tous ces arbres fruitiers pousseront bien dans la plupart des sols bien drainés.
  • Les pruniers fleurissent tôt et ne devraient pas être plantés dans les zones à risque de gelées de printemps.
  • Les quetsches peuvent supporter plus de pluie et moins de soleil que les prunes.
  • Toutes les quetsches sont autofertiles, mais certaines variétés de prunes doivent être cultivées avec une autre variété en guise de pollinisateur.
  • Deux ou trois arbres suffiront à une famille moyenne.

Préparer le site

  • Dans les régions au climat doux, plantez les arbres au début du printemps ou en automne. Si le temps est sec, assurez-vous de bien arroser le sol à l’avance. Sur les sols très acides (pH 5 et inférieur), ajoutez 1 kg (deux livres) de chaux par mètre carré (carré de trois pieds).
  • Au début du printemps, posez un paillis avec une couche de paille ou de compost bien décomposé de 5 cm (deux pouces) pour garder le sol humide. Répétez l’opération chaque année.
  • Éliminez les mauvaises herbes avec une binette ou à la main.
  • Retirez les drageons dès leur formation; retirez suffisamment de terre pour révéler la racine, et arrachez les drageons à partir de la racine.
  • Les guêpes peuvent sucer le jus des fruits mûrs, surtout s’ils ont déjà été abîmés. Si vous pouvez trouver leur nid, appliquez un produit anti-guêpes.

Variétés de prunes

On cultive couramment deux types distincts de prunes: la prune européenne et la japonaise.

  • Les prunes européennes sont sucrées et peuvent être séchées comme les pruneaux. Les fruits sont ovales et la plupart des variétés ont des peaux bleues, mais elles peuvent aussi être vertes, jaunes ou rouges.
  • Les quetsches, une forme de prune européenne, sont généralement bleues ou violettes, mais elles ne sont pas aussi sucrées et sont principalement utilisées pour la cuisine et la mise en conserve.
  • Les prunes japonaises sont originaires de Chine et mûrissent plus tôt que les variétés européennes.

Trouver un climat propice

  • Les pruniers japonais sont un peu plus petits une fois mûrs et peuvent être relativement rapprochés, avec 5,5 à 6 m (18 à 20 pieds) d’écart plutôt que six à 6,5 m (20 à 22 pieds). Ils sont mieux adaptés aux climats chauds.
  • Les pruniers hybrides sont des croisements entre des espèces indigènes d’Amérique du Nord et les pruniers japonais. Ils sont encore plus robustes, et ils survivront et porteront des fruits pendant la majorité de leur vie dans les climats plus froids.

Nourrir les pruniers et les arbres à questches

  • En fin d’hiver ou au début du printemps, dans les régions humides, appliquez environ 1 kg (deux livres) d’engrais équilibré.
  • Dans les régions arides, il est possible que seul de l’azote soit nécessaire; la farine de luzerne ou la farine de sang sont de très bonnes sources d’azote organique.
  • Saupoudrez l’engrais uniformément sur le sol, en couvrant une superficie un peu plus grande que l’étendue des branches de l’arbre. Ne le faites pas pénétrer à la fourche, car cela pourrait endommager les racines; laissez l’engrais atteindre naturellement la zone racinaire.

Récolter

  • Cueillez les fruits mûrs par la tige pour éviter les meurtrissures. La tige se cassera et le fruit viendra avec.
  • Laissez mûrir les prunes que vous compter consommer crues sur l’arbre aussi longtemps que possible.
  • Cueillez celles qui seront utilisées pour la cuisine ou la mise en conserve juste avant qu’elles soient mûres.

Suivez ces conseils pour vous aider à faire pousser votre propre prunier et avoir accès à de délicieux fruits directement dans votre propre jardin.

Articles populaires

To Top